Mon interview anti gaspi pour le blog Sucre et passion

Publié le par Melanie VIOT

Mon interview anti gaspi pour le blog Sucre et passion

En décembre 2015, le blog Sucre et passion m'a demandé de répondre à ses questions concernant le gaspillage alimentaire. Voici l'article...

Aujourd’hui j’ai interrogé « Mélanie Viot », Blogueuse à qui le gaspillage alimentaire tient à cœur.
Il est vrai qu’en pleine COP21 et le réchauffement climatique, il est temps de se demander comment bien réagir ou simplement agir pour améliorerles choses de notre côté.

Mélanie tient le blog http://unehistoiredegouts.over-blog.com et une page Facebook

Je vous livre notre échange :
1/ Éviter le gaspillage pourquoi?

« On estime à 20 kg par an et par personne le nombre de déchets jetés pouvant être encore consommés. Éviter le gaspillage alimentaire permet tout d’abord d’économiser de l’argent (en moyenne 400€ par an pour une famille de 4 personnes). Cela permet également de faire un geste pour l’environnement. En réduisant le surplus d’aliments achetés, on diminue la quantité d’emballages. Aussi, l’agriculture nécessite une grande quantité d’eau et elle est à l’origine d’une grande quantité de gaz à effet de serre. Sans compter l’énergie dépensée pour le traitement des déchets et leur transport. Enfin, éviter le gaspillage, c’est aussi une question d’éthique. Il y a un décalage entre le gaspillage alimentaire et le nombre de personnes qui souffrent de faim dans le monde. »

2/ Quelles sont les différentes solutions envisagées pour limiter le gaspillage dans les cuisines ménagères ?

« Tout d’abord, il faut laver son réfrigérateur régulièrement pour éviter les bactéries qui s’attaquent à nos aliments. Ensuite, il faut apprendre à le ranger. Il y a différentes zones de froid dans le réfrigérateur et il faut les utiliser correctement. Il est également pratique de mettre les dates de consommation en évidence afin de les repérer au premier coup d’œil. Il faut aussi apprendre à lire les dates de consommation en faisant la différence entre « à consommer jusqu’au » et « à consommer de préférence avant le ». Dans le second cas, on peut parfois consommer les aliments jusqu’à 18 mois après la date! »

3/ Comment acheter et consommer malin ?

« Déjà, c’est bien de faire sa liste de courses et d’éviter de faire les courses le ventre vide. Cela évitera d’acheter un surplus d’aliments qui ne seront pas forcément consommés par la suite. Au supermarché, on peut essayer de repérer l’endroit où l’on vend en promotion des produits avec des DLC courtes. On peut faire de belles économies. Dans la même lignée, il faut perdre l’habitude de rechercher systématiquement dans le fond des rayonnages les aliments ayant la DLC la plus longue, surtout si on sait que l’on va le consommer très rapidement. Il faut faire aussi attention aux promotions et notamment aux ventes par lots, elles deviennent beaucoup moins intéressantes si l’on finit par jeter le surplus. Il faut également changer son regard concernant les fruits et légumes dits « moches » ou « difformes ». Quelle importance cela a t’il surtout si ils sont destinés à être cuits!? Enfin, au restaurant il faut savoir que cela se fait de plus en plus d’emporter ses restes. »

4/ Comment bien conserver les aliments ?

 » Au supermarché, il faut terminer ses courses en achetant les produits frais puis congelés. Ce sont ceux qu’il faudra également ranger en premier à la maison. Tout cela pour respecter la chaîne du froid. Comme je l’ai dit précédemment, il faut bien nettoyer et bien ranger son réfrigérateur. On peut également user et abuser des boîtes de conservation hermétiques. Certaines boîtes permettent de conserver beaucoup plus longtemps certains aliments comme les biscuits par exemple. On peut aussi utiliser beaucoup plus la congélation… même le pain ou les blancs d’oeufs peuvent se congeler! »

5/ Comment cuisiner astucieusement ?

« Pour cuisiner astucieusement, j’ai d’abord revu ma façon de penser. Au lieu de me dire que je vais faire telle ou telle recette et de faire ma liste d’ingrédients à acheter, j’observe mon réfrigérateur et je me dis « qu’est ce que je peux faire avec cet aliment qui va être bientôt périmé? ». L’autre avantage que je vois à ce mode de penser, c’est que cela stimule fortement notre créativité en cuisine. Il faut aussi apprendre à cuisiner dans les bonnes quantités surtout lorsqu’on a des invités. Enfin, il faut savoir accommoder les restes…. faire une salade de pâtes, un hachis, du pain perdu, etc. Nos ancêtres étaient très forts pour cela ! »

6/ Pensez-vous qu’une rubrique de recettes sans gaspillage intéresserait les lecteurs ?

 » Je pense fortement que cela pourrait intéresser. Après, ce sont aux lecteurs de nous le dire…. Pour l’avoir vécu, je sais que ce n’est pas forcément évident de changer ses habitudes et je suis loin d’être parfaite! Je me suis énormément aidée d’internet afin de savoir comment cuisiner tel aliment en particulier ou bien ce que je pouvais faire avec mes épluchures, mes restes, savoir si mes oeufs sont encore bons, etc. Une telle rubrique permet de partager tous nos petits trucs et astuces auxquels on ne pense pas instinctivement. Enfin, qui refuserait de faire des économies :-) De plus, on sent bien un engouement croissant pour la réduction des déchets. On voit de plus en plus d’émissions sur le sujet, il existe une journée qui y est consacrée, des personnalités comme de grands chefs s’y investissent, etc. »

7/Quels sont les gestes et astuces que vous conseilleriez à vos lecteurs ?

« Il est impossible de recenser tous les trucs et astuces! Le premier qui me vient à l’esprit, c’est le compost. Si l’on a un jardin, il doit devenir notre meilleur allié! Après, il y a les petits gestes à apprendre soi-même et à inculquer aux enfants comme ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et plutôt de se resservir si on a encore faim! On trouve aussi plein de trucs de grands-mères, comme planter les peaux de bananes aux pieds des rosiers pour les rendre plus beaux. Et comme je cuisine très souvent, l’astuce qui me sert très souvent et le fait de congeler les blancs d’oeufs. J’ai toujours dans mon congélateur un contenant hermétique dans lequel je mets mes blancs d’oeufs par exemple lorsque je fais une mayonnaise. J’utilise ensuite mes blancs pour faire des macarons ou encore les oeufs en neige. »

Conclusion :

« Pour terminer, il ne faut pas oublier que la distribution alimentaire et la restauration doivent aussi faire beaucoup de progrès en la matière. Toutefois, les foyers restent les plus gros « générateurs de déchets ». Même si ce n’est pas facile de changer nos habitudes et qu’il est impossible d’être irréprochable, c’est en s’efforçant à adopter chacun des bonnes habitudes que nous changerons les choses. Je tiens à dire également que je ne suis pas une spécialiste sur le sujet mais dès que l’on commence à s’y intéresser, on prend conscience de beaucoup de choses et on ne peut que se sentir concernés! « 

 

Voici un site qui pourrait répondre à pas mal de question , n’hésitez pas à y faire un tour : http://www.gaspillagealimentaire.fr

Pour recevoir toutes mes recettes, n'oubliez pas de vous abonner à mon blog! N'hésitez pas également à aller sur ma page Facebook, à l'aimer et la partager :-)

Publié dans Rubrique anti gaspi

Commenter cet article

wattoote 22/01/2016 22:23

si'il y a bien un truc que je ne supporte p)as c'est bien le gachis alors 20 kgs par an et par personne de déchets consommables j'en suis bien loin
les dates de consommation ? un yahourt peut être encore consommé plusieurs semaines après la date par ex

Melanie VIOT 22/01/2016 23:24

C'est clair! Et les gestes sont tellement simples pour éviter ce gaspillage à notre niveau!